Pourquoi, comment voter ?

Les 15 et 22 mars, on vote pour sa commune et sa métropole !

Partout en France, les Conseils municipaux et les Conseils des intercommunalités, dans notre cas Nantes Métropole, seront renouvelés pour 6 ans. Dans chaque commune, il s’agira de voter pour une liste sur laquelle figurent les futurs Conseillers municipaux (dont le Maire et ses adjoints) ainsi que les élus au Conseil métropolitain. Rappelons ici que l’élu local exerce bénévolement ses fonctions (bien que certains sont indemnisés en fonction de leurs responsabilités) et qu’un grand nombre continue d’exercer ses activités professionnelles en parallèle.

Le Conseil municipal de Bouguenais est composé de 33 membres, ainsi la liste comportera le même nombre de personnes à parité femmes – hommes. A partir de cette liste seront présentés le candidat et la candidate au Conseil métropolitain, la commune étant représentée par 2 Conseillers à l’intercommunalité.

A Bouguenais, les bureaux de vote seront ouverts entre 8h00 et 18h00 et ce seront des dimanche alors il y aura bien le temps d’aller voter avant ou après les déjeuners de famille ou les compétitions sportives! Voter, c’est un droit historique acquis de haute lutte et c’est donc un devoir citoyen !

Si une liste obtient plus de la moitié des suffrages exprimés au premier tour du 15 mars, alors, elle occupera d’office la moitié des sièges du Conseil municipal, le reste des sièges étant distribué proportionnellement entre toutes les listes (dont la majoritaire) qui auront fait plus de 5% des suffrages exprimés.

Si aucune liste n’est majoritaire au premier tour, un second scrutin sera organisé le 22 mars avec les listes qui ont fait plus de 10% des suffrages exprimés au premier tour. A l’issue du vote c’est la liste arrivée en tête qui sera considérée comme majoritaire et là aussi il y aura majorité de sièges plus répartition proportionnelle.

Petit point sur les opérations de vote. Quand vous vous présenterez au bureau de vote, on commencera par vérifier que vous votez bien dans le lieu où vous vous êtes rendu à partir d’une pièce d’identité (qui est obligatoire, de préférence une Carte Nationale d’Identité ou un passeport français) et si possible de votre carte d’électeur. Puis vous prendrez une enveloppe et, si vous n’avez pas un bulletin valide en poche, vous récupérerez au moins deux bulletins pour assurer le secret du vote. Et ce sera direction l’isoloir (absolument obligatoire) dans lequel vous aurez la lourde de tache de plier aussi bien que possible le bulletin de la liste qui a votre préférence pour la glisser dans l’enveloppe. Sortant de l’isoloir, on vérifiera à nouveau votre inscription sur les listes électorales du bureau de vote, vous serez invité à glisser le bulletin dans l’urne et apposer votre signature sur les listes d’émargement. C’est aussi simple que cela ! Vous pourrez aider aux opérations (comme assesseur) de vote comme d’autres bénévoles et vous pouvez aussi participer à l’ouverture des enveloppes et au compte des bulletins (comme scrutateur) une fois le scrutin clos ! N’hésitez pas à nous faire part de votre envie de participer en nous envoyant un courriel !

Comment m’assurer que je peux voter ?

Le bon réflexe : je vérifie si je suis inscrit sur une liste électorale

Pour ce faire, rendez-vous sur le télé-service interroger sa situation électorale. Il n’y a même pas besoin d’avoir sa carte d’électeur pour vérifier et en plus ça fonctionne !

Je suis bien inscrit mais pas sur la bonne commune !!!

C’est probablement parce qu’il y a eu un (voire plusieurs) déménagement. Dans ce cas, il faut déclarer sa nouvelle adresse auprès de la mairie de son nouveau domicile. Un Français qui vivait à l’étranger et qui revient vivre en France doit aussi accomplir cette démarche. Un Français partant résider à l’étranger doit lui choisir entre s’inscrire (ou rester inscrit) auprès de sa mairie ou s’inscrire auprès du consulat (ou de l’ambassade) de son pays d’accueil.

Mais je ne suis inscrit nulle part !

Il peut s’agir d’une nouvelle inscription.

Chaque Français est inscrit automatiquement sur les listes électorales à sa majorité, à condition qu’il ait effectué les démarches de recensement citoyen au moment de ses 16 ans. Si l’inscription d’office n’a pas pu avoir lieu (recensement tardif, déménagement après le recensement, …), il doit demander à être inscrit sur les listes électorales auprès de sa mairie. Vous pouvez là aussi utiliser un téléservice qui fonctionne bien : Inscription sur la liste électorale : en cas de déménagement.

Vous être peut-être une personne ayant obtenu la nationalité française avant 2018 car, après cette date l’inscription est elle aussi automatique. En dehors de ces situations, il est nécessaire de demander à être inscrit sur les listes électorales (liste électorale d’une mairie ou liste électorale consulaire) pour pouvoir voter. Dans ce cas, n’hésitez pas à contacter la Mairie ou à faire les démarches par internet.

De préférence effectuée avant le premier janvier, la date limite ultime de l’inscription sur les listes électorales est le 7 février 2020.

Mais d’ailleurs, comment fonctionnent la Commune et la Métropole ?

La Commune, cellule de base de la République

La Commune peut agir dans toutes les compétences qui ne sont pas des compétences exclusives d’autres institutions publiques : elle n’a pas le droit de négocier un traité international, d’agir à la place de la police nationale, de la gendarmerie ou de la justice ou encore de décider de l’implantation ici ou là d’un aéroport. Par exemple.

Elle agit dans le respect du droit français qui lui confère quelques compétences obligatoires : agir pour le compte de l’État pour l’état-civil, assurer les moyens des écoles mais sans assumer la partie enseignement qui relève de l’éducation nationale, mener des politiques de solidarité au travers de son Centre Communal d’Action Sociale, ou développer l’accès à la culture et au sport… Parmi tant d’autres choses pour répondre aux besoins des populations.

De fait, la Commune est limitée par ses ressources qui sont en grande partie issues des impôts locaux (taxe d’habitation – mais qui va disparaitre – et taxes foncières) ou des dotations de l’État, de l’intercommunalité (Nantes Métropole) ou des organismes de la sécurité sociale comme la Caisse des Allocations Familiales. Les moyens n’étant pas infinis, il faut faire des choix. Et c’est pour faire ces choix et porter auprès des autres autorités la parole des habitants que les Conseils municipaux sont élus.

La Commune c’est important, mais comment ça fonctionne à Bouguenais ?

Bouguenais est une Commune de gauche depuis 1971 c’est à dire que les choix effectués par la majorité municipale depuis lors le sont dans un esprit de justice sociale. Chaque être humain est égal en dignité et en droit, il faut se rapprocher d’une égalité des conditions… Même si le contexte économique, institutionnel ou culturel ne participent pas toujours à la réalisation de cet objectif ou aggravent même les inégalité ou les phénomènes de domination que ce soit sur les groupes sociaux ou les personnes. Les politiques visant à la préservation de l’environnement peuvent être de gauche, ou non.

Le Conseil municipal est l’assemblée qui règle, par ses délibérations, les affaires de la commune. Cependant, comme dans toutes les Communes, l’autorité municipale est le Maire, qui est une personne et une institution. Celui-ci est élu parmi les conseillers municipaux par le Conseil municipal. S’il a des pouvoirs qui lui sont conférés par la loi, le Conseil municipal lui attribue certaines compétences qui seraient trop compliquées à gérer en assemblée (comme signer des marchés publics). Le Maire peut lui même déléguer certaines de ses compétences aux autres conseillers municipaux, qu’ils soient Maire-Adjoints ou non.

Les Conseillers municipaux qui ont été élus sur la liste arrivée en tête aux élections forment la majorité municipale autrement appelée « municipalité ». Si le Conseil municipal, dans les faits, sert à valider un certain nombre de décisions 7 ou 8 fois par an, les affaires courantes et la préparation des délibérations relèvent de la majorité qui se réunit en Bureau Municipal chaque semaine à Bouguenais.

Un grand nombre de décisions (du bon de commande pour une agrafeuse aux travaux à effectuer en urgence) sont prises directement par les membres de la majorité municipale en lien avec les agents qui assurent au quotidien le service public aux usagers. Mais pour l’idée d’envergure, il y aura toujours discussion avec les services en vu d’un passage a minima en Bureau municipal, ce dernier pouvant approuver le projet souvent, demander à le modifier parfois voire le désapprouver exceptionnellement.

Il existe également des commissions municipales. Quelques unes sont obligatoire comme la commission des finances, la commission d’appel d’offre ou la commission communale d’accessibilité. D’autres sont facultatives comme la commission des enjeux métropolitains, la commission culture ou la commission forme de la ville. Elles permettent de débattre avec davantage de personnes des politiques municipales. Par ailleurs le CCAS, bien que communal, a un fonctionnement qui lui est propre et comporte un Conseil d’Administration et une Commission permanente où la représentation dépasse celle des élus municipaux. Il ne faut pas oublier les différents groupes de travail à géométrie variable comme pour le Plan Éducatif Global de Territoire, les initiatives durables ou bien-sûr les groupes d’urbanisme négocié avec les riverains…

Bouguenais dans et avec Nantes Métropole

Nantes Métropole rassemble 24 communes dont Bouguenais, Dans le jargon il s’agit d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale à Fiscalité Unique. Pour faire simple, Nantes Métropole assume des grands services publiques (transports, eau, assainissement, voirie, emploi, développement économique, transition énergétique…), élabore les plans stratégiques en lien avec les communes (Plan Local d’Urbanisme, Programme Local de l’Habitat, Plan de Déplacement Urbain…) et permet de coordonner des coopérations ou les politiques d’envergure Métropolitaines…

Le lien avec les communes est permanent, au travers des pôles de proximité (pour Bouguenais le pôle sud ouest) pour discuter de l’application des politiques métropolitaines au plus près des citoyens ou au travers de la Conférence des Maires des communes membres de la Métropole où sont prises les décisions stratégiques. Le Bureau métropolitain lui traite de l’application des décisions du bureau et des affaires courantes. Le Conseil Métropolitain joue le même rôle que le Conseil Municipal pour la Commune.

Pour qui voter ?

Pour la liste Bouguenais en commun-s, menée par Gauthier Lorthiois, évidemment 😉