Réaction de Gauthier Lorthiois, tête de liste de Bouguenais en Commun-s, suite à l’annonce de la tenue du second tour des élections municipales le 28 juin 2020.

Comme l’ensemble de mes colistiers, j’ai pris acte de la décision de l’État de programmer le second tour des élections municipales le dimanche 28 juin prochain. Cette annonce intervient après que le Conseil scientifique ait rendu un avis qui me semble équilibré et responsable et dont le Gouvernement a su tenir compte.

Pour mémoire, nous avions, dans un esprit de responsabilité, suspendu notre campagne le vendredi 13 mars pour protéger les Bouguenaisiennes et Bouguenaisiens. Constatant l’augmentation du risque sanitaire, nous nous étions exprimés dès le16 mars en faveur d’un report du second tour, alors même que Sandra Impériale tête de liste de la droite « Changez d’ère » insistait pour le maintien de la date initiale du 22 mars. Nous ne l’oublions pas.

Nous n’oublions pas la piètre présentation des élus de droite lors du conseil municipal de mai sans respect du confinement, des distances physiques avec, en prime, une affiche électorale scotchée à la va-vite derrière eux. Quel mépris pour les citoyennes et citoyens qui doivent encore souffrir des contraintes liées à la situation sanitaire !

Nous n’oublions pas non plus le prolongement de la campagne électorale de la droite qui, en plein confinement, sème la confusion, dévoie la solidarité en se mettant en scène, méprisant les règles sanitaires, démarchant les plus fragiles et nos aînés. Elle se place aussi en concurrence avec toutes celles et ceux qui œuvrent depuis longtemps et particulièrement dans la période au secours des personnes vulnérables et à organiser les solidarités : associations reconnues, caritatives, de séniors, de retraités et évidemment les pouvoirs publics.

Oui, la Commune de Bouguenais, sa majorité de gauche, avec ses élus, ses agents publics, ses bénévoles, les associations partenaires continuent à œuvrer pour l’intérêt général, sans arrière-pensée. Dans le respect des règles sanitaires, nous avons permis aux plus en difficulté de se nourrir mais aussi de se cultiver, avons aidés ceux qui ne le pouvaient pas à s’approvisionner, nous soutenons toujours nos précieuses associations, nos précieux commerces, nous avons accueilli les enfants des personnels prioritaires dans la gestion de la crise, maintenu les rémunérations de tous les agents publics et sommes toujours aux côtés de nos concitoyens dans leurs épreuves.

Ce n’est pas seulement un duel gauche – droite qui se profile le 28 juin prochain mais bien un choix entre la responsabilité et la légèreté, l’expérience et l’amateurisme, le souci de l’intérêt général contre l’aventurisme de communicants prêts à tout.

Le 15 mars dernier, la gauche, responsable, expérimentée, soucieuse de l’intérêt de chacune et chacun a totalisé dans sa diversité 58 % des suffrages lors du premier tour. À l’heure où la campagne électorale va reprendre pour ce qui nous concerne, nous tenons à réaffirmer que nous la mènerons dans le plus grand respect des préconisations du Conseil scientifique, en poursuivant notre démarche de rassemblement de toutes celles et de tous ceux qui, au sortir de cette crise sanitaire, veulent en tirer les leçons et tracer les contours d’une commune durable, citoyenne et solidaire.

Ensemble, le 28 juin, prenons une commune d’avance !